Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Union du Morbihan de la Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire
  • Union du Morbihan de la Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire
  • : Le blog morbihannais de la société nationale d'entraide de la médaille militaire
  • Contact

Contacts

Immo-Defnat R

 

prividef

QR Code

unitag qrcodemedaille mil

Pour un accès rapide et direct avec votre smatphone

Visiteurs

histoire vivante

Catégories

30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 18:30

SAM 0842 (Copier)

Impressionnant cortège de drapeaux au service du souvenir

 

C’est dans un recueillement imposant que la commémoration des combats d’A.F.N. a eu lieu sur le plateau de la Garenne à Vannes.

Un nombre impressionnant de drapeaux d’associations étaient présents, marquant de manière indiscutable leur attachement à cette date consensuelle pour marquer la fin des conflits algéro-maroco-tunisien. Chacun ayant une pensée pour ses frères d’armes disparus, les combats qu’ils ont menés, les joies qu’ils ont éprouvées. Mais aussi, pour beaucoup, d’évoquer le souvenir de ceux qui ont été tués ou qui ont disparus dans les mois qui ont suivis la fin des hostilités. Qui un frère d’armes, qui un membre de sa famille.

La douleur, par le temps, se fait moins forte mais le souvenir reste vivace. Les médaillés militaires du département se sont joints à la commémoration des sacrifices de ceux qui ont participés à la grandeur de la France.


Repost 0
Published by Major Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 17:51

SAM 0714

Les trois 'ordres' unis symboliquement

 

C’est sous un soleil timide mais bien présent que s’est déroulée la cérémonie de commémoration de l’armistice mettant fin aux hostilités de la première guerre mondiale sur le plateau de la garenne à Vannes. Cette année, cette commémoration incluait le souvenir de tous les participants et de tous les morts de toutes les guerres.

Ainsi, pour bien marquer cette unicité de pensée, les présidents des associations des trois décorations les plus prestigieuses qui permet à la France de reconnaître les mérites des ses enfants. Les deux ordres pour les mérites éminents ou distingués et la médaille militaire pour les mérites strictement militaires, ont symboliquement et collégialement déposés une gerbe au pied du monument aux morts.

Il est a noter que, bien que la médaille militaire ne soit pas un ordre, le grand chancelier de l’ordre de la Légion d’honneur et de la médaille militaire à pour habitude de parler des « trois ordres » marquant ainsi dans l’esprit de tous le haut niveau de prestige qu’il accorde à notre décoration ce ‘bijou de la République’.

Toutefois, il est a déplorer que de moins en moins de français prennent le temps de venir honorer ce jour là ceux qui, par leurs sacrifices, leur permettent aujourd'hui de vivre en paix. Mais sommes nous en paix pour longtemps encore ? Rien n'est moins sûr.



Repost 0
Published by Major Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 15:20

 

Journée des Harkis @ photo CCH Seychelles 3e RIMa (70)

Comme chaque année, au cimetière de Calmont, les associations patriotiques d’anciens combattants se sont réunies pour rendre hommage à nos camarades Harkis et supplétifs qui ont fait le choix de servir la France, leur mère Patrie, plutôt que leur terre natale. Ce choix de l’attachement à la Nation n’a pourtant pas été récompensé, en termes de reconnaissance de la France, à la hauteur du sacrifice consenti par ces enfants de la République.

Aujourd’hui, encore, les autorités préfèrent les ignorer et honorer leurs adversaires d’hier en passant sous silence le massacre des harkis, pieds noirs et supplétifs, après les accords d’Evian.

A mon sens, il n’est pas juste de laisser entendre ou de dire que la France a colonisée l’algérie, a cela plusieurs raisons.

D’abord, en 1830 lorsque l’armée française à débarquée au Maghreb l’algérie n’existait pas, ce n’était que pierres poussant entre les cailloux. L’action de l’armée française était liée, et pour y mettre fin, aux exactions des navires arabes et arabo-turcs sur la méditerranée qui, en attaquant les navires marchants, se fournissaient en esclaves chrétiens. Les femmes étaient destinées aux harems et aux maisons closes. Les hommes, quant à eux, servaient de bétails pour le travail. La France a rendu la liberté à des dizaines de milliers d’hommes et de femmes. Le plus vieux ayant passé quarante années en servitude et le plus jeunes deux mois.

Ensuite, d’un désert de cailloux, la France a créée toutes les infrastructures nécessaires à une civilisation moderne (routes, administrations, hôpitaux, industries, maraîchages etc.). Par ailleurs, les colons, souvent pauvres, qui furent communément appelés « pieds noirs », en un siècle ont fait de ce pays un véritable Eden, ce que les arabo-turcs ont été incapable de faire en plusieurs siècles de présence et de tyrannie.

Enfin, un sénateur français lui a donné son nom « algérie ». La France à su transformer un conglomérat de tribus rivales aux mœurs féodales en un peuple homogène. N’oublions pas non plus que, parmi ces peuples, beaucoup sont les descendants de gaulois ayant fait souches après avoir reçu une terre de Rome et qu’ils étaient chrétiens. Aujourd'hui, ce qui est tu et combattu par les autorités algériennes et punis de mort pour apostasie, ces descendants de chrétiens reviennent, en secret, à la religion de leurs lointains ancêtres.

La France n’a donc pas « colonisée » l’algérie mais elle l’a ‘créée’ de toutes pièces. Ainsi, il est juste de dire que les harkis n’ont jamais été algériens mais uniquement français. Qu’ils n’ont jamais trahis quiconque mais, au contraire, sont restés fidèle à leur unique pays, la France.

Honte à Deferre, maire de Marseille, qui a refusé de les recevoir. Honte à nous métropolitains qui, en 1962, n’avons pas su accueillir nos compatriotes d’outre méditerranée comme ils auraient dû l’être. En frères.

Restons donc dans l’attente d’un gouvernement qui aura le courage de leur demander enfin « pardon » à tous, pieds noirs, harkis, supplétifs, pour leur rendre justice à eux comme à leurs descendants. Mais aussi, en réponse à l’algérie qui demande un dédommagement financier pour cette soi-disant colonisation, qui osera demander le remboursement intégral des dépenses faites par la France pour transformer un tas de cailloux en pays et demander la restitution des puits de pétrole du Sahara.


 

Un grand merci au Caporal-chef Seychelles, du 3° RIMa, pour les excellentes photographies qu'il a bien voulu nous transmettre gracieusement.


Repost 0
Published by Major Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 14:21

JCP 0917

 

C'est dans une ambiance sereine et empreinte de solennité que la cérémonie commémorative de Bazeilles s'est déroulée sur la place d'armes du 3ème RIMa à Vannes. A cette occasion des décorations ont été remises à différents récipiendaires dont, en particulier, à un sergent-chef de ce régiment qui, déjà titulaire de la médaille militaire, a été fait chevalier dans l'ordre national de la Légion d'Honneur. Ses camarades médaillés militaires du département le félicitent chaleureusement.

Cette commémoration a été l'occasion pour de vieux complices de se retrouver et de refaire le monde autour du pot de l'amitié.

Repost 0
Published by Major Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 17:27

SAM 0923

 

A l'instant même où le chef de l'Etat présidait, à Montauban, la cérémonie militaire rendant hommage à nos trois camarades lâchement assassinés par un fanatique qui, sous le fallacieux prétexte de la religion, s'autorisait a ôter la vie de trois de nos soldats, mais aussi, celle d'un Rabbin et celles de quatre enfants innocents de la folie des hommes.

Quatorze drapeaux, dont celui de l'union départemental des médaillés militaires du Morbihan et celui de la 125ème section de Vannes, dont le président Michel Gouas représentait le président départemental, participaient à une cérémonie d'hommage aux trois parachutistes à Meucon.

Il était juste et normal que les médaillés militaires soient présents aux côtés de leurs camarades parachutistes cruellement éprouvés par cet acte de terrorisme aveugle, barbare, inqualifiable et impardonnable aux yeux de l'humanité.

Après la montée des couleurs et la lecture du discours du président national de l'U.N.P., une gerbe a été déposée avant qu'une minute de silence ne soit observée.

Ensuite, d'un seul coeur, les participants ont entonnés la Marseillaise.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Major Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 21:08

 

P1030953La cérémonie de commémoration de l'armistice de 1918 a eu lieu, comme chaque année, à Vannes dans une atmosphère de fraternité emprunte de solennité. L'ensemble des drapeaux des associations patriotiques y participaient dont celui de l'Union Départementale des sections des médaillés militaires du Morbihan, porté par Noël Boisdron et celui de la 125ème section porté par notre ancien Maurice Jobin.

Le président départemental, Alain Bonte, retenu par d'autres cérémonies au Nord du département était représenté par notre ami Paul Thévenard.

Cette cérémonie était réhaussé, non seulement par la présence d'un détachement en armes du 3ème RIMa et des écoles de Coëtquidan, mais aussi par la remise de décorations prestigieuses. Ainsi, un lieutenant-colonel et un adjduant-cef ont été fait chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur, deux sous-officiers de gendarmerie ont été décorés de notre non moins prestigieuse médaille militaire et un officier de gendarmerie a été fait chevalier dans l'Ordre National du Mérite.

Après la lecture du message du président de la République, par le sous-préfet Stéphane Daguin, pour marquer l'entente de ce qui est désormais commun d'appeler les "trois ordres", bien que la médaille militaire n'en soit pas un, une gerbe commune a été déposée aux noms de ces trois glorieuses décorations récompensant des services civils et militaires pour la LH et l'ONM et des services strictement militaires pour la médaille militaire. 

Nos camarades ont mis un point d'honneur à nous représenter dignement à l'hôtel de ville où la municipalité offrait le verre de l'amitié. 

Je tiens à marquer ma satisfaction sur le fait que la décision, d'inscrire les noms de nos camarades de la quatrième génération du feu sur les monuments aux morts des communes, ait été prise, et imposée, par la plus haute autorité de l'état.

Il n'est en effet, que justice d'inscrire ces noms, qui rappellent à toute la Nation leur sacrifice ultime, auprès de ceux qui les ont précédés. Cela quoique puisse en penser certains qui n'auraient pas compris que la mort au combat d'un soldat est toujours au nom et pour la France.

Je vous invite à suivre ce lien http://videos.tf1.fr/jt-we/le-11-novembre-pour-tous-les-morts-pour-la-france-6819355.html et d'écouter avec attention ce que dit cet homme, que les médias nationaux n'ont pas hésités à présenter comme la voix de tous ceux qui n'étaient pas d'accord avec cette décision, pourtant de bon sens.

J'ai grande pitié pour ce vieil homme qui n'a visiblement pas compris que mourir pour la France n'a pas d¨âge, n'a pas de guerre attitrée, que SA guerre est une guerre parmi les autres et qui ignore que ce don de soi à la Nation, à la mère Patrie, est bien à mettre sur le même pied d'égalité que le sacrifice de nos anciens et grands anciens de toutes les guerres depuis la nuit des temps où notre pays a commencé à se créer.

 

NB : Malheureusement avant de pouvoir écouter l'extrait du JT vous devrez subir 7 secondes de publicité polluante.

 

 

 

Repost 0
Published by Major Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 22:01

Les-drapeaux-MM-UD56-et-125--saluent-la-stele.JPGLe dimanche 25 septembre 2011 au cimetière de Calmont a eu lieu une cérémonie en hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives. Tous les Médaillés Militaires du Morbihan ont été représentés par le drapeau du département et par les membres et le drapeau de la 125ème section.

Il est toujours émouvant pour les anciens combattants en général et les Médaillés Militaires en particulier d’assister à cette journée nationale dédiés à nos frères d’armes que sont les harkis et supplétifs. Ces hommes et ces femmes qui sont nés français, il ne faut pas l’oublier, et qui ont choisi la fidélité à leur Patrie envers et contre tout. Des milliers ont payés le prix fort pour cette fidélité. Il est donc normal de les honorer d’une journée nationale.

Lorsque l’on entend Alain Mimoun parler de « la France éternelle » lorsque l’on sait que nombre de nos camarades harkis avaient l’habitude de dire « il n’est de meilleure façon de mourir pour Dieu que de mourir pour la France » on ne peut que faire nôtre cette phrase car il n’est de meilleure manière d’exprimer son amour pour son pays, à mon sens, que de le mettre au niveau du divin.

Pourtant, nos médias n’ont pas parlé de la marche des harkis sur Paris. Une fois de plus ils ont été ignorés. Mais, nous, soldats savons ce qu’est le service de la France. Savons ce qu’est le sacrifice au service de la Patrie. Savons reconnaitre un frère d’armes. Sachons aujourd’hui leur garder notre affection. Sachons aujourd’hui, les entourer de notre présence fraternelle. Sachons, comme il sied à des soldats qui se retrouvent pour célébrer la France, leur ouvrir grand les bras.

Noël Boisdron et Maurice Jobin ont, symboliquement, salué de leur drapeau la stèle dédiée à tous ceux, de toutes les confessions, qui sont morts pour la France et qui reposent en terre d’Afrique.

 

Alain Bonte

Président UDMM 56

 

Repost 0
Published by Alain Bonte - dans Cérémonies
commenter cet article